Valoriser les Biodéchets : La Nouvelle Révolution Écologique Obligatoire pour tous les Professionnels en France

Notre enjeu à tous est de construire un modèle économique et social plus durable et résilient face aux enjeux environnementaux contemporains.

 

Depuis le 1er janvier 2024, une nouvelle étape cruciale dans la gestion environnementale est entrée en vigueur en France : l’obligation de valoriser les biodéchets pour tous les professionnels. Cette initiative représente un pas significatif vers la durabilité environnementale et la réduction des émissions de gaz à effet de serre

Mais que signifie réellement « valoriser les biodéchets » ?

Commençons par comprendre ce que sont les biodéchets

Les biodéchets sont des déchets organiques issus d’organismes vivants ou de processus biologiques naturels. 

Ils sont constitués de matières organiques qui peuvent être décomposées par d’autres organismes vivants ou par des processus naturels de décomposition, tels que la fermentation, le compostage ou la méthanisation. En d’autres termes, les biodéchets sont des déchets composés de matières organiques qui peuvent être recyclées ou valorisées par des processus biologiques.

Ils comprennent divers types de déchets issus de la vie quotidienne, de l’industrie agroalimentaire, de l’agriculture, de la restauration commerciales et collectives, la Grande Distribution et d’autres secteurs.

Voici quelques exemples de la diversité des matériaux organiques qui peuvent être considérés comme des biodéchets et qui nécessitent une gestion appropriée pour réduire leur impact sur l’environnement et favoriser leur valorisation :

  • Déchets Alimentaires : les restes de nourriture provenant des ménages, des restaurants, des cantines, des supermarchés et des industries agroalimentaires. Cela inclut les épluchures de fruits et légumes, les restes de repas, les produits périmés, etc.

  • Déchets de Jardinage : les déchets de jardinage tels que les feuilles mortes, les tontes de gazon, les branchages, les fleurs fanées, et autres résidus végétaux font également partie des biodéchets.

  • Déchets Agricoles : les résidus de récoltes, les pailles, les déchets de cultures, les sous-produits de l’agriculture comme les coquilles de noix ou de graines, sont autant de biodéchets générés par les activités agricoles.

  • Déchets de Transformation Alimentaire : les industries agroalimentaires produisent également des biodéchets, tels que les résidus de transformation des fruits et légumes, les coquilles d’œufs, le marc de café, etc.

  • Déchets de la Restauration et de la Cuisine : les restaurants, les traiteurs et les cuisines collectives génèrent des biodéchets sous forme de restes de repas, d’épluchures, de déchets de préparation, etc.

  • Déchets de l’Industrie Forestière : les copeaux de bois, les résidus de sciage et autres déchets provenant de l’exploitation forestière et de l’industrie du bois peuvent également être considérés comme des biodéchets.
9

La Valorisation des Biodéchets : Un Impératif Environnemental

La valorisation des biodéchets revêt une importance cruciale dans le cadre de la transition écologique, en répondant aux objectifs ambitieux fixés par la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC).

Promulguée le 10 février 2020, la loi AGEC vise à transformer en profondeur nos modes de production et de consommation, en favorisant une gestion plus responsable des ressources et en réduisant les impacts environnementaux. L’un des piliers fondamentaux de cette loi est la promotion de la valorisation des déchets organiques, dont les biodéchets représentent une part significative.

La valorisation des biodéchets consiste à les traiter de manière à en tirer une utilité tout en limitant leur impact sur l’environnement. Cette approche s’inscrit parfaitement dans la logique d’économie circulaire prônée par la loi AGEC, qui encourage la réutilisation, le recyclage et la valorisation des déchets comme moyen de réduire le gaspillage et de promouvoir une utilisation plus efficiente des ressources naturelles.

L’historique de cette législation témoigne de l’évolution des préoccupations environnementales et de l’engagement croissant en faveur de la durabilité. Initiée par la feuille de route pour l’économie circulaire présentée en avril 2018 par le gouvernement français, la loi AGEC a été élaborée en concertation avec les acteurs de la société civile, les entreprises et les collectivités territoriales. Elle marque une étape majeure dans la lutte contre le gaspillage et la préservation des écosystèmes, en fixant des objectifs concrets pour réduire les déchets et promouvoir des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Biodéchets

Les Principes de la Valorisation des Biodéchets

Comment valoriser ses biodéchets ? Voici les étapes à suivre.

Sur le papier, c’est très simple ! Prenons le cas d’un restaurateur.

1) Identification des Biodéchets

Tout d’abord, le restaurateur doit identifier les biodéchets produits dans son établissement. Cela inclut les restes de repas et les déchets de cuisine issus de sa mise en place, notamment.

2) Stockage temporaire des Biodéchets

Les biodéchets collectés doivent être stockés temporairement dans des conditions appropriées (local réfrigéré) pour éviter les problèmes d’odeurs et de nuisibles, en attendant leur collecte.

3) Collecte séparée des Biodéchets

Une fois les biodéchets stockés, le restaurateur doit organiser leur collecte. Pour cela il doit se mettre en relation avec des professionnels, la plupart du temps privés pour le moment.  Il est obligatoire dès à présent de les séparer des autres types de déchets. Des bacs ou des conteneurs spécifiques peuvent être utilisés à cet effet.

4) Traitement des Biodéchets

Les biodéchets peuvent être traités de différentes manières e fonction des installations disponibles et des besoins du restaurateur :

  • Compostage : Une des méthodes les plus courantes de valorisation des biodéchets est le compostage, qui consiste à décomposer les déchets organiques pour obtenir un compost riche en nutriments, utilisable comme amendement pour les sols agricoles ou pour l’aménagement paysager.

    Les biodéchets peuvent être compostés sur place ou transportés vers une installation de compostage pour être transformés en compost.

  • Méthanisation : Une autre approche est la méthanisation, qui implique la transformation des biodéchets en biogaz et en digestat. Le biogaz peut être utilisé comme source d’énergie renouvelable, tandis que le digestat peut être utilisé comme fertilisant.

    Les biodéchets peuvent être envoyés à un centre de méthanisation agréé où ils sont décomposés en biogaz et en digestat.

5) Utilisation du Produit Final

Une fois les biodéchets transformés, le produit final peut être utilisé de différentes manières :

  • Compost : Le compost obtenu peut être utilisé comme amendement organique pour enrichir les sols des jardins, des potagers, ou des espaces verts. En revanche, produire du compost n’est donné à tous ! Il faut respecter des principes de base et suivre les bonnes pratiques de compostage. Pour obtenir un compost de haute qualité qui enrichira votre sol en nutriments et favorisera la croissance saine de vos plantes, n’oubliez pas de consulter les réglementations locales ou nationales relatives au compostage, afin de vous assurer de respecter toutes les normes applicables.

  • Biogaz : Le biogaz produit peut être utilisé comme source d’énergie renouvelable. Il peut être utilisé comme carburant dans les véhicules équipés de moteurs adaptés, tels que les véhicules à gaz naturel comprimé (GNC) ou les véhicules à gaz naturel liquéfié (GNL). Cette utilisation réduit les émissions de gaz à effet de serre et contribue à la réduction de la dépendance aux combustibles fossiles.
Déshydrateur

Des solutions existent aujourd'hui pour valoriser à moindre coût : Le Déshydrateur

Le Déshydrateur : Une solution de Pré-Traitement Révolutionnaire pour la Valorisation des Biodéchets

Dans le cadre de la législation visant à réduire le gaspillage et à promouvoir l’économie circulaire, les professionnels sont confrontés au défi de gérer efficacement leurs biodéchets.

Le Déshydrateur offre une solution innovante de pré-traitement qui simplifie et optimise une partie du processus de valorisation des biodéchets, qui incombe directement aux professionnels ; l’étape du pré-traitement.

  • Pré-Traitement des Biodéchets Simplifié

    Le Déshydrateur permet aux professionnels de réduire leurs coûts d’exploitation et de prétraiter efficacement leurs déchets organiques. Les biodéchets sont placés dans le r Déshydrateur, où ils subissent un processus de déshydratation pendant un cycle d’environ 8 heures, avec une température montant jusqu’à 80°C. À la fin du cycle, les biodéchets déshydratés se présentent sous forme de poudre appelée « le Séchât ».

  • Stockage Simplifié et Réduction du Nombre de Collectes
    Le Séchât produit par le Déshydrateur est sans odeur, sans bactérie, et prend très peu de place. Il peut être stocké facilement dans n’importe quel espace, sans nécessité d’un local réfrigéré dédié. Cette caractéristique permet de réduire considérablement le volume de déchets à stocker et de simplifier leur gestion. De plus, en réduisant le volume des déchets, le Déshydrateur permet de réduire le nombre de collectes nécessaires.
    Par exemple, un de nos clients est passé de 3 collectes par semaine à une seule par trimestre grâce à l’utilisation du Déshydrateur. Cette réduction du nombre de collectes entraîne une diminution significative non seulement de l’impact carbone associé au transport des déchets mais aussi financière (coût du stockage dans un local réfrigéré dédié).

  • Une Contribution Essentielle à la Durabilité Environnementale

    En intégrant le Déshydrateur dans leur processus de gestion des déchets, les restaurateurs peuvent non seulement répondre aux exigences légales en matière de valorisation des biodéchets, mais aussi bénéficier d’une solution efficace et économique pour réduire leur impact environnemental et promouvoir une économie circulaire.

DESHYDRATEURS

Ainsi, la valorisation des biodéchets représente un enjeu majeur dans la lutte contre le gaspillage et la préservation de l’environnement. En adoptant des pratiques de gestion des déchets plus durables, les professionnels contribuent à construire un avenir plus respectueux de la planète, tout en valorisant leurs ressources et en innovant dans leurs processus de production.

Contactez-nous pour obtenir votre devis personnalisé !